Mon expérience de prise de notes - Partie 3

Nous voici enfin à la dernière partie de cette série sur ma prise de notes ! D’ailleurs, si vous commencez par cette dernière partie, je vous recommande d’aller lire la partie 1 et la partie 2.

Durant les deux premières parties, j’ai expliqué ma méthode de prise de note et son évolution afin de trouver la méthode parfaite qui me conviendrait. J’ai eu l’occasion de tester la prise de notes dans un journal, l’extraction de mes idées sur des cartes pour ensuite les stocker, la prise de notes dans un livre et pendant un cours ou une vidéo, etc. Tout cela m’a permis de petit à petit trouver ce qui me plaisait et ce qui ne me plaisait pas. Au final, je retiens trois étapes ou trois moments dans ma journée:

  1. Le matin pendant lequel je relis mes notes prises les jours précédents dans mon journal.
  2. La journée pendant laquelle je prends note de tout.
  3. Le soir pendant lequel je migre mes notes prises pendant la journée dans mon journal.

Je vais donc aborder ces trois moments en détails dans cet article et j’aborderai finalement un logiciel de prise de notes très intéressant que j’ai eu l’occasion de tester: Obsidian.

Ma méthode finale ?

Je ne sais pas dire actuellement si cette méthode va rester avec moi pendant des semaines, des mois ou des années. Il est en tout cas certain que celle-ci va évoluer avec le temps. C’est d’ailleurs une étape importante dans la prise de note: il faut continuer à chercher de nouvelles techniques et sortir de sa zone de confort pour s’améliorer. En prenant toujours note de la même façon, on finit par s’enfermer dans une routine qui ne fait plus émerger de nouvelles idées. Tenter de nouvelles choses et chercher l’inconfort permet de créer de nouvelles idées et de découvrir de nouveaux (et peut-être meilleurs) moyens de prendre note.

Le matin - La révison

Au début de ma journée, avant de commencer à travailler, j’ouvre mon journal pour relire mes notes. Pour maintenir mon journal, j’utilise la méthode du Bullet Journal. Mon carnet est donc séparé en mois et en jours. Je relis donc toutes mes notes jusqu’au début du mois. Cela me permet de relire des idées que j’avais il y a plusieurs semaines et redécouvrir des notes intéressantes. De plus, j’extrais mes tâches de la journée par la même occasion. C’est donc un moyen de relire mes notes mais aussi de me préparer à ma journée.

La journée - La prise de note active

Pendant ma journée, je prends note de tout comme j’en ai déjà parlé dans la partie 2. Pour rester concentré en réunion, résoudre un problème, etc., je prends note dans un petit carnet Atoma. De cette manière, je suis libre d’écrire ce que je veux en étant brouillon en sachant que ces notes ne sont là que pour m’aider à travailler. Pour lire un livre, suivre un cours, regarder une vidéo, je prends aussi note soit directement dans le livre soit avec Notability sur mon iPad. Enfin, j’utilise aussi les notes sur mon smartphone pour capturer rapidement les idées ou les tâches de la journée.

Le soir - La migration

En soirée, après ma journée, je passe en revue les notes prises pendant celle-ci. Les notes sur mon smartphone, les notes dans mon cahier Atoma, les notes prises sur Notability, etc. Si une note est encore pertinente, je la migre dans mon journal. De la même façon, une tâche que je n’aurais pas faite dans la journée est migrée dans mon journal.

Obsidian

Obsidian est une application de prise de notes qui, comme RoamResearch, permet de lier des informations entre-elles de manière bi-directionnelles. Par exemple, si je crée un lien dans une note A vers une note B, la note A possède un lien vers la note B:

A ---> B

Je peux donc accèder à la note B depuis la note A. Rien d’exceptionel à ça. Cependant, du fait que la note A possède un lien vers la note B, Obsidian permet, depuis la note B, d’accèder à la note A !

B ---> A

Nous avons donc un lien bi-directionel entre les notes A et B:

B <--> A

De cette façon, les notes sont organisées de manière organique à la manière d’un graphe et celles-ci se rapprochent plus de la manière dont les pensées sont organisées dans notre cerveau.

Obsidian est actuellement gratuit et n’est pas une application web. Vous modifiez localement vos notes au format Markdown.

Obsidian dans ma prise de note

J’avais commencé à utiliser Obsidian le matin pour travailler de nouvelles idées petit à petit. Cependant, je n’ai pas continué cette pratique car je la trouvais redondante avec la relecture de mon journal. Je pense malgré cela que c’est un excellent outil pour organiser ses notes et ses idées.

Conclusion

Au final, j’aurai retenu deux choses de cette expérience.

La première est que prendre note est un excellent moyen d’être actif dans ce que l’on fait (travailler, étudier, etc.). Cela nous force à être concentré et prendre conscience des informations qui nous parviennent. Je reste un grand défenseur des notes manuscrites (nous forçant à prendre le temps et à synthétiser les informations et donc mieux les comprendre) mais je pense aussi que prendre des notes à l’ordinateur convient mieux à d’autres.

Une bonne habitude à prendre est de se faire un journal (digital ou manuscrit) dans lequel on prend notes des réunions, évenements de la journée, etc. Si un carnet n’est pas la solution pour vous, Evernote, Obsidian, RoamResearch, Notion, Bear, etc. vous permettra peut-être de trouver votre bonheur.

La deuxième est que prendre des notes c’est très bien mais pour en ressortir le maximum ce n’est pas suffisant. Relire ses notes afin de les rendre actionnables est une étape supplémentaire qui peut nous rendre surhumain ! J’exagère peut-être un peu mais ce que je veux dire c’est que stocker des tonnes de notes sur son téléphone ne fais que donner l’illusion d’être productif.

Si vous prenez le temps de structurer vos notes afin de les relire régulièrement, vous en ressortirez bien plus de valeurs que de simplement les stocker.

En résumé (faut bien que j’arrête d’écrire à un moment), prenez le plus de notes possible pour vous libérer l’esprit et puis relisez vos notes pour débloquer votre super-pouvoir.

Écrit le 9/06/2020